Dissertation sur l'origine des Nègres et des Américains

Droits : domaine public
Citer ce document
Malpert, Auguste “Dissertation sur l'origine des Nègres et des Américains”, RelRace, item créé par Baptiste Bonnefoy, dernier accès le 8 Feb. 2023.
Contributeur Baptiste Bonnefoy
Sujet Les Noirs, descendants de Caïn
Description Ce mémoire a probablement été écrit à Metz dans les années 1720 par un frère de la Charité d'origine maltaise, Auguste Malpert, alors sous-prieur de l'hôpital Saint-George. Il dénonce les thèses d'Isaac La Peyrère sur le préadamites, et expose une autre interprétation de la Genèse pour expliquer la différence des couleurs parmi les hommes.

Selon Malpert, la couleur des cheveux est accidentelle, et liée à l'effet du climat, mais la couleur de la peau, elle, est naturelle et associée à des lignages bibliques. Les Noirs sont ainsi les descendants de Caïn, noirci par Dieu à la suite du meurtre d'Abel. Ils ont peuplé l'Asie et l'Afrique. Les Américains, quant à eux, sont les descendants de Lamech, lui même descendant de Caïn, et que Dieu a rendu basané pour un autre péché. Quant aux Blancs, ils sont les descendants de Seth et de Noé, y compris les descendants de Sem et de Cham. Ils vivent en Europe et autour de la Méditérannée.

Dans ce shéma, le déluge n'a frappé que les Blancs, châtiés pour avoir abuser des filles de Caïn et « souiller par un commerce impudique la pureté de leur sang [...] Ce fut donc à l’égard des seuls enfants de Seth que le déluge a été universel, et non pas à l’égard de ceux de Caïn et de Lamech, qui n’étoient pas les auteurs de ce désordre ». Sur ce point, l'auteur semble s'inspirer du Supplement to The Literal Accomplishment of Scripture Prophecies écrit en 1725 par le pasteur presbytérien anglais William Whiston.

Malpert explique ensuite que les Chinois tiendraient leur origine « des mariages entre les filles de Seth, qui étaient blanches, avec une partie des enfants de Caïn ». Les Kurdes seraient les descendants de Jabel, fils de Lamech resté en Asie. Tandis que les Caffres seraient nés du métissage des descendants de Caïn (Africains) et de ceux de Lamech avant que ces derniers ne soient passés en Amérique, d'où leur ressemblance, selon l'auteur, avec les griffes ou les zambos des colonies américaines.

Avec cette dissertation, Malpert ne cherche ni à justifier l'esclavage, ni à théoriser la supériorité d'un lignage par rapport aux autres. Cette relecture de la Genèse vise avant tout à dénoncer le métissage entre les Européens, les Africains et les Américains, en rappelant que Dieu a souhaité séparer les hommes pour peupler toute la terre, comme en témoigne le récit de la Tour de Babel et de la confusion des langues.

Malpert a dirigé plusieurs années l'hôpital du Cap-Français, à Saint-Domingue, où il a accueilli en 1701 le père Labat. Il faut donc resituer ce texte dans un contexte colonial américain, au moment où les missionnaires luttent en vain contre le libertinage des Blancs et la généralisation de la bâtardise.

Un version manuscrite de ce texte existe également aux Archives nationales (M 772, No. 13).
Auteur Auguste Malpert
Date ca. 1727
Éditeur Source 1 : (f. 69r-93v) / Source 2 : p. 1927-1977. Une version imprimée de ce texte fut publiée en novembre 1733 dans le journal de Trévoux
Langue fr

Géolocalisation