Tables des peuples...

Les ethnographies juives, chrétiennes et musulmanes ont longtemps reposé sur l’analyse de la répartition des descendants des enfants de Noé après le déluge. Malgré quelques variantes, Sem est généralement associé à l’Asie, Cham à l’Afrique et Japhet à l’Europe. Toute une cartographie en particulier en Europe reprend et étend la tripartition à mesure que les perspectives s’élargissent. La « découverte » de l’Amérique par les Européens constituent un défi à cette cosmographie religieuse mais celle-ci subsiste dans de nombreuses représentations jusqu'aujourd'hui.

Voir l'exposition

Le Moorish Science Temple of America, une nouvelle synthèse racialo-religieuse (1925-1929)

Le mouvement dit des « Musulmans noirs » est sans doute mieux connu d’un large public, à travers la figure de Malcolm X. Cependant le développement aux États-Unis de nouvelles formes religieuses se revendiquant de l’islam est bien plus ancien. Dès le début du XXe siècle des prédicateurs noirs américains empruntent à l’islam symboles et rites. Noble Ali Drew fonde en 1913 un groupe religieux nommé Moorish Science Temple of America (MSTA).

Voir l'article

Noirs Éthiopiens : regards grecs sur les couleurs de peau dans l’Antiquité

Au premier siècle avant notre ère, Diodore de Sicile reprend  les traditions laudatives des Éthiopiens et les présente comme le plus ancien peuple de la Terre, les premiers êtres humains à être nés du sol, du fait de la plus grande chaleur de leur région d’origine, et dès lors également les premiers à avoir honoré les dieux et ensuite à avoir transmis leur savoir religieux aux autres populations ; en cela, ils constituent le peuple le plus pieux, le plus aimé des dieux. Le mythe de Phaéthon, fils d’Hélios, présente cependant une version différence de leur origine, les Éthiopiens acquérant leur apparence actuelle de manière accidentelle.

Voir l'article

Races déchues et races régénérées dans le catholicisme social

Les principaux penseurs du catholicisme social convergent pour s’opposer à une conception matérialiste des races, à laquelle ils reprochent notamment son fatalisme et son déterminisme physiologique. Mais il ne faut surtout pas confondre cette critique avec l’abandon de toute conception de la race, ni même de toute idée d’inégalités organiques raciales et héréditaires retentissant sur les capacités intellectuelles et morales.

Voir l'article

Les collections

Nouveautés

GENRARE_341.jpg

Koran Questions for Moorish Americans

Date : 1928
couverture de Koran Questions for Moorish Americans, 1928

Voir

GENRARE_340.jpg

La princesse Sotanki.

Date : 1900
Portrait d'Eva Brister, ex-Eva Allen, la princesse Sotanki.

Voir

GENRARE_339.jpg

Armmah Sotanki

Date : 1900
Photographie de Walter Brister dans le rôle du magicien hindou Armmah Sotanki, 1898.

Voir

GENRARE_338_.JPG

In Old Kentucky

Date : 1894


Affiche de l'orchestre Woodlawn Wangdoodles dans le spectacle In Old Kentucky, formé en 1893, un "pickanniny Band",…

Voir

GENRARE_337.pdf

Harris' Masonic Text-Book, Harris'…

Date : 1902
La Table des peuples selon un récit maçonnique, afin de démontrer l'origine biblique de la maçonnerie.
Chapitre 3

Voir

GENRARE_336.pdf

Koran Questions for Moorish Children

Voir

GENRARE_335.jpg

La Constitution divine et les…

Date : 1931
Le règlement du Moorish Science Temple of America

Voir

GENRARE_334.jpg

Holy Koran du Moorish Science Temple of…

Date : 1927
Couverture du Holy Koran

Voir

GENRARE_333.jpg

Portrait "officiel" de Noble Ali Drew

Date : 1927
Noble Ali Drew habillé dans une tenue supposée orientale, dont le turban rappelle son passé d'artiste, magicien…

Voir