Postérité de Noé

Droits : CC-BY
Relation Bibliothèque nationale de France (notice d'ensemble)
Citer ce document
Grégoire de Tours “Postérité de Noé”, RelRace, item créé par Vincent Vilmain, dernier accès le 14 Apr. 2024.
Contributeur Vincent Vilmain
Sujet Chus (Cush) et Zoroastre
Description L'histoire ecclésiastique des Francs de Grégoire de Tours récapitule l'histoire biblique. Comme de nombreux pères de l'Eglise, Grégoire associe la descendance de Cham, ici Cush [Chus] à Zoroastre et à la magie noire.
Auteur Grégoire de Tours
Date 572
Éditeur Paris : Librairie Firmin Didot, 1859
Langue fr

Géolocalisation

Transcription

Voir moins Voir plus
V. Après le déluge, Noé avait donc trois fils, Sem, Cham et Japhet. De Japhet sortirent plusieurs nations, de même de Cham et de Sem. Et, comme le dit l'histoire des temps anciens, c'est par eux que le genre humain a été propagé sous tous les points du ciel. Le premier né de Cham fut Chus, qui, inspiré par le démon, devint le premier inventeur de tout l'art des magiciens et de l'idolâtrie. Le premier, e l'instigation du diable, il façonna une petite statue pour l'adorer. Au moyen d'un pouvoir trompeur, il montrait aux hommes des étoiles et du feu tombant du ciel. Il passa chez les Perses. Ceux-ci le nommèrent Zoroastre, c'est-à-dire étoile vivante, et, accoutumés par lui à adorer le feu, ils le révèrent comme un Dieu qui lui-même aurait été consumé par le feu céleste.