Carte du Monde connu des Hébreux

Droits : domaine public
Citer ce document
Adrien-Hubert Brué “Carte du Monde connu des Hébreux”, RelRace, item créé par Mathilde Plais, dernier accès le 23 Feb. 2024.
Contributeur Mathilde Plais
Description Le cartographe Adrien-Hubert Brué publie, en 1830, son Atlas universel de géographie physique, politique et historique, ancienne et moderne dans lequel figure une représentation du Monde connu des Hébreux sur laquelle la toponymie est très détaillée. Sem est placée en Asie, Japhet en Asie Mineure et Cham en Afrique. Cette carte est accompagnée d'une "Table des principaux noms qui appartiennent aux grandes divisions du monde connu par les Hébreux" c'est-à-dire entre Sem, Cham et Japhet et leur descendance.
Auteur Adrien-Hubert Brué
Date 1830
Éditeur Paris : Charles Picquet
Langue fr

Géolocalisation

Transcription

Voir moins Voir plus
(texte accompagnant la carte et la table)

Nous avons pensé avec divers auteurs, devoir faire précéder, comme d’une introduction, les cartes destinées à montrer les connaissances des Romains, d’un tableau qui offrit les notions géographiques les plus anciennes. Nous avons choisi l’époque des Hébreux pour laquelle on trouve, surtout dans le chapitre Xe de la Genèse, des détails en grande partie expliqués par Samuel Bochart, dom Calmet, Michaëlis, Volney, et quelques auteurs du 18e siècle, et nous avons essayé, en profitant des recherches de ces habiles critiques sur la Généalogie des Hébreux ou plutôt sur la nomenclature géographique du monde qu’ils connaissent, de mettre ces détails en rapport avec les connaissances actuelles de la géographie mathématique et de topographie. Pour montrer l’étendue du monde connu des Hébreux nous avons écrit avec des caractères particuliers le plus souvent soulignés de couleurs, la nomenclature propre à leur époque quant aux autres dénominations qui appartiennent pour la plupart à des époques de la géographie sacrée et à celle des Grecs et des romains, nous les y avons placées, mais sans les multiplier, afin de faciliter l’intelligence des ouvrages classiques et des commentateurs de la Genèse, et nous y avons quelques fois aussi, dans le même but joint des noms qui se rapportent à la géographie moderne, ceux-là sont le plus souvent placés entre crochets, d’ailleurs ces diverses dénominations étrangères à l’époque des Hébreux sont une préparation à l’étude de la géographie des époques postérieures Le but que nous nous sommes proposé nous a fait une loi de nous attacher seulement à désigner les points qui nous ont paru suffisamment éclaircis et de nous éloigner des systèmes discordants émis par les critiques, nous avons dû aussi nous abstenir d’indiquer les demeures successives d’un grand nombre de familles issues des premiers descendants de Sem, Cham et Japhet.